Une technique d’aseptisation des cabinets dentaires testée à l’ULiège



Le laboratoire CEM de compatibilité électromagnétique de l’Université de Liège, au sein de la Faculté des Sciences Appliquées (Institut Montefiore), réalise actuellement des tests sur le matériel UVmastercare destiné à la décontamination des cabinets dentaires.

Ce matériel mis au point à Liège par la société IoTCo, située dans le parc scientifique du Sart Tilman, s’appuie sur la technique des rayonnements UV-C pour abattre jusqu’à 99,99% les charges microbiennes et virales, dont Sars-Cov-2, comprises dans l’aérosol, le sol et les surfaces autour du fauteuil du patient.

La mise sur le marché et la libre circulation en Europe d’un produit électronique nécessitent de vérifier sa conformité aux directives européennes en vigueur, dont l’une concerne la compatibilité électromagnétique (2014/30/UE). Cette conformité peut être démontrée en réalisant des essais dans des laboratoires accrédités comme le laboratoire CEM de l’ULiège (ISO 17025 depuis 2003).

« Nous avons en effet été contactés par le fabricant pour des tests en urgence dans notre chambre anéchoïque. Compte tenu de la crise sanitaire, le mise sur le marché de ce type de produit n’attend pas ou peu. Il est essentiel de garantir la poursuite des soins dentaires en sécurité, pour le praticien et son personnel, comme pour les patients », explique Véronique Beauvois, responsable du laboratoire CEM qui fait partie de l’unité de recherche ACE (Applied and Computational Electromagnetics), dirigée par le Pr Christophe Geuzaine, du Département Électricité, Électronique et Informatique (Institut Montefiore/Faculté des Sciences appliquées).

La solution UVmastercare a été créée en collaboration avec le Professeur émérite en parodontologie Éric Rompen de l’ULiège.

Contact

Véronique BEAUVOIS

Partagez cette news